Jardin Cosmique - Art holocinétique - © K-soul 
Feedbacks
LA PEINTURE HOLOCINÉTIQUE expliquée par Frédéric Künzi (1950-2012) Historien de l’art, commissaire d’exposition indépendant à la Fondation Gianadda Radio Suisse Romande - La Première : Extrait de l’émission «Devine qui vient dîner» de M. Durand-Vallade Le 3 août 2012 - Podcast M. Durand-Vallade : Pourquoi est-on proche de Kandinsky, de Klee, de ces peintres là ? Parce que c’est  une peinture qui va chercher derrière les formes les secrets de la lumière, du mouvement de la matière,  qui va chercher à l’intérieur de la chose elle-même ?  Frédéric Künzi : C’est la vibration que tous ces peintres ont recherché et ont voulu définir, et que K-soul  a réalisé.  ...  C’est un ami de Léonard Gianadda qui m’a un jour écrit un email pour me faire part du travail de K-soul et  j’ai été absolument enthousiasmé. Normalement je fais des expositions de peintres du XIXe siècle comme  Félix Vallotton ou du début du XXème siècle avec Giacometti, et puis par intérêt et curiosité j’ai rencontré  K-soul et j’ai été absolument émerveillé par cet art, alors que je ne fais jamais du non-figuratif.  Normalement, j’avoue que je n’aime pas ça. Je suis un spécialiste des œuvres du XIXème, mais j’ai été  absolument enthousiasmé par la couleur et les formes qui changent constamment.  J’ai pu m’apercevoir dans cet art que quand vous parlez de Jardin Cosmique, il y a là dedans tout ce que  l’on peut voir dans l’Univers, ça veut dire des trous noirs, des supernovas, des naines blanches, vous  pouvez tout voir là-dedans et tout imaginer, et essayer de décrypter ce que K-soul a voulu dire, … je suis  resté dans une exposition de K-soul des heures a regarder ses œuvres évoluer, passant de l’une à l’autre  sans cesse.  ... J’imagine aussi que sa proximité avec la nature fait la beauté des couleurs et la luminosité que l’on  trouve dans ses œuvres. Le travail effectué actuellement par des peintres avec des outils « digitaux » ne sont qu’une vague  approche de ce que fait K-soul, ça n’a rien à voir. Je pense que le terme d’informatique devrait être  totalement banni de notre conversation et de l’œuvre de K-soul, parce que c’est tout sauf de  l’informatique, il faut vraiment oublier l’écran et le mot informatique.  Je dirai que K-soul a également très largement dépassé le maître, Ruben Nunez, le fondateur de  l’Holocinétisme. Il a une évolution par rapport à l’art de Nunez qui est extrêmement forte, très belle, et je  préfère de loin cet art là à celui de Nunez. L’art de Nunez est beaucoup plus prévisible, ce sont des choses  que vous pouvez voir, alors que dans l’art de K-soul il n’y a pas d’objet que vous pouvez définir, c’est  vraiment l’émerveillement de l’imaginaire et il a dépassé de très très loin l’œuvre de Nunez.  M. Durand-Vallade : Ce travail est-il porteur d'avenir ?  F. Künzi : Alors j'imagine que c'est porteur d'avenir, mais nul à l'heure actuelle ne peut dire sur quoi ça va  aboutir, parce que c'est une œuvre vraiment novatrice, c'est totalement novateur et on ne peut pas encore  savoir vers quoi cela va nous amener, quelle évolution ça va prendre, et même quelle est l'évolution que  va prendre l'art de K-soul. Je vois très rapidement l'art de K-soul évoluer, et je pense que nous sommes  loin de savoir exactement ce qu'il nous prépare encore.   *** Ruben Nunez (1930 - 2012)    Initiateur dans les années 1950 du mouvement " Cinétisme " et ami de Soto, il fonde en 1974 le concept  de " l'Holocinétisme ". Il prédit l'utilisation de l'écran électronique comme toile de peintre afin d'intégrer la  lumière et le mouvement dans la peinture. Ce nouveau support d'expression picturale devait selon lui  commencer à être utilisé au début du XXIème siècle.  Vivant au Venezuela, il entend parler au début des années 2000 d'un artiste suisse qui crée des peintures  de lumière en mouvement. Il prend l'avion pour découvrir personnellement ces œuvres de lumière :  "That's it, that's the future and I have it in front of my eyes.". Suite à leur rencontre, Ruben et K-soul  réalisent ensemble le film " Ruben Nunez - Holocinétisme " et approfondissent le concept de  l'Holocinétisme. Ruben Nunez est décédé début 2012.   *** Carlos González - The Royal Academy of Art of San Fernando - Spain  Lors d'une visite à la galerie "Jardin Cosmique - Barcelona", ses paroles furent : "Oh mon Dieu ! Mes  mains tremblent d'émotion …. Ce que je suis en train de voir, c'est ce que nous attendions ! K-soul est le  père de l'art du XXIème siècle...". Son commentaire dans le livre d'or :  "Le XXIème siècle est représenté dans ces œuvres d'art. Si l'évolution de l'art au XXème siècle était  essentiellement dédiée au développement de l'art contemporain, aujourd'hui je suis le témoin de l'art le  plus avant-gardiste que je n'aie jamais connu".    *** Suzie Walshe - "New York Arts Magazine"   "... Looking to modern art influences including Kandinsky, Klee, Malevich, Beuys, or Mondrian, K-soul takes  an approach that furthers these previous artists' pursuit of the pure and the spiritual in art. Like Kandinsky,  his artworks stir the same associations with music and dance, and embody Wagner's conception of the  Gesamtkunstwerk, as well as the spirituality emerging from visual art practice.  In Klee's The Thinking Eye, we see the strongest link with K-soul, in its look at the "science" of design, an  interest that is paralleled in K-soul's preoccupation with science as well. According to Robert Hughes in  The Shock of the New, Klee saw the world "as a model, a kind of orrery run up by the cosmic clockmaker-  a Swiss God-to demonstrate spiritual truth."   Taking up where Malevich left off with his Suprematist Composition: White on White, K-soul takes painting  into the future, by introducing the next logical medium: time. Yet, according to K-soul, when integrating  time into the static image, you also are integrating "radiant light and movement in it, [and] the  evolutionary processes … [requires] scientific knowledge" of this process.  Like the spiritual works of visionary artist Alex Grey, K-soul also examines the divine nature of existence,  and the vibrational energy fields of all of life. K-soul's work hovers somewhere in between, both  essentialized and pure in its abstraction, yet always reverent of nature and human life energies.  Ultimately, his work represents a cosmology of existence that is at once otherworldly and completely of  this world, sensual and divine, eternal and completely of the moment: in short the totalized artwork once  imagined in the last century, but never fully realized until now. " 
 Laboratoire Jardin Cosmique - Fenalet - 1880 Bex - Switzerland T. +41 24 463 37 57 - info(a)jardincosmique.com - www.jardincosmique.com
Jardin Cosmique K-soul Œuvres Symphonies picturales Infos Actualité Contact